Brassens 1972

Now an iconic figure in France, Georges Brassens achieved fame through his elegant songs with their harmonically complex music for voice and guitar and articulate, diverse lyrics. He is considered one of France’s most accomplished postwar poets. He has also set to music poems by both well-known and relatively obscure poets, including Louis Aragon (Il n’y a pas d’amour heureux), Victor Hugo (La Légende de la Nonne, Gastibelza), Paul Verlaine, Jean Richepin, François Villon (La Ballade des Dames du Temps Jadis), and Antoine Pol (Les Passantes). – Source: Wikipedia

Georges Brassens “Je me suis fait tout petit”

Je n’avais jamais ôté mon chapeau,
Devant personne,
Maintenant je rampe et je fais le beau,
Quand elle me sonne
J’étais chien méchant, elle me fait manger,
Dans sa menotte
J’avais des dents d’loup, je les ai changées,
Pour des quenottes
Je m’suis fait tout p’tit devant une poupée,
Qui ferme les yeux quand on la couche
Je m’suis fait tout p’tit devant une poupée,
Qui fait Maman quand on la touche

J’étais dur à cuire, elle m’a converti,
La fine mouche
Et je suis tombé tout chaud, tout rôti,
Contre sa bouche
Qui a des dents de lait quand elle sourit,
Quand elle chante
Et des dents de loup quand elle est furie,
Qu’elle est méchante
Je m’suis fait tout p’tit devant une poupée,
Qui ferme les yeux quand on la couche
Je m’suis fait tout p’tit devant une poupée,
Qui fait Maman quand on la touche

Je subis sa loi, je file tout doux,
Sous son empire
Bien qu’elle soit jalouse au-delà de tout,
Et même pire
Une jolie pervenche qui m’avait paru,
Plus jolie qu’elle
Une jolie pervenche un jour en mourut,
A coups d’ombrelle
Je m’suis fait tout p’tit devant une poupée,
Qui ferme les yeux quand on la couche
Je m’suis fait tout p’tit devant une poupée,
Qui fait Maman quand on la touche

Tous les somnambules, tous les mages m’ont,
Dit sans malice
Qu’en ses bras en croix, je subirai mon,
Dernier supplice
Il en est de pires il en est d’meilleurs,
Mais à tout prendre
Qu’on se pende ici, qu’on se pende ailleurs,
S’il faut se pendre
Je m’suis fait tout p’tit devant une poupée,
Qui ferme les yeux quand on la couche
Je m’suis fait tout p’tit devant une poupée,
Qui fait Maman quand on la touche

Chanson du Jour: “Les Passants”

brilliant!

George Brassens no doubt would have approved of this brilliant video featuring his classic song “Les Passants”

The realization of the “Passantes”, poem written by Antoine Pol and set in song by Georges Brassens in 1972 was entrusted to Charlotte Abramow, young director and photographer of 24 years.
This clip presents a succession of photographic paintings, very aesthetic and often engaged and representative of the place of the current woman

YouTube

Chanson du Jour: Le Métèque (1969)

Georges Moustaki (born Giuseppe Mustacchi) gave France some of its best-loved music, writing over 300 songs for some of the most popular singers, including Edith Piaf, who popularized his composition Milord.

As a young musician, Georges Brassens took Moustaki under his wing, introducing him to artists and intellectuals hanging out in the cafes around Saint-Germain-des-Prés. Moustaki eventually adopted the first name of the only musician he called “master.”

Moustaki wrote Le Métèque in 1969, and it was his first breakthrough hit.

Françoise Hardy doesn’t actually sing on this – as the YouTube title might suggest. Yet I would say her presence adds a certain je ne sais quoi.